Les différents types d’installation d’une fenêtre

différents types de pose fenêtre_renovafenetre.fr
Types d’installation fenêtres

Vous souhaitez remplacer vos menuiseries mais vous vous demandez quel type de pose vous devez employer.
Il existe plusieurs manières d’installer ses fenêtres, dépendant notamment de l’origine de l’habitation.

  • La pose en applique est généralement utilisée pour les constructions neuves, bien qu’elle puisse l’être également dans le cas d’une rénovation totale d’une bâtisse ancienne avec reprise du doublage intérieur.
  • La pose en rénovation sur châssis existant, la pose en feuillure ou en tunnel sont quant à elles utilisées, dans le cas d’un remplacement d’anciennes huisseries.

La pose en applique

La menuiserie est installée directement en applique sur le mur nu côté intérieur, à l’aide d’équerres reposant sur un appui de fenêtre. Ce type de pose permet d’envisager une isolation par l’intérieur, grâce à des tapées d’isolation provoquant un retrait de la menuiserie, qui créer une réservation pour l’application d’isolant et plaque de plâtre à fleur de menuiserie. Ces menuiseries monoblock, permettent de s’adapter à différentes épaisseurs de doublage de 100 à 180 mm. L’isolation est assurée par un fond de joint entre le mur et les tapées et une étanchéité par joint silicone.

La menuiserie est installée directement en applique sur le mur nu côté intérieur, à l’aide d’équerres reposant sur un appui de fenêtre. Ce type de pose permet d’envisager une isolation par l’intérieur, grâce à des tapées d’isolation provoquant un retrait de la menuiserie, qui créer une réservation pour l’application d’isolant et plaque de plâtre à fleur de menuiserie. Ces menuiseries monoblock, permettent de s’adapter à différentes épaisseurs de doublage de 100 à 180 mm. L’isolation est assurée par un fond de joint entre le mur et les tapées et une étanchéité par joint silicone.

La pose en applique est de nos jours la plus utilisée pour les constructions neuves. Elle permet de bénéficier d’une bonne isolation, tout en optimisant le clair de vitrage. Dans le cas d’utilisation de ce système pour une rénovation, il y aura nécessairement des reprises à envisager, dû au démontage de l’ancienne fenêtre.

La pose en rénovation

Elle est très fréquemment utilisée pour le remplacement de menuiseries anciennes, afin d’améliorer l’efficacité énergétique. La pose en rénovation consiste à conserver l’ancien châssis et de positionner une fenêtre avec dormant spécifique vissé sur ce dernier. Le dormant de rénovation est plus fin qu’un dormant standard et bénéficie généralement d’ailes de recouvrement, de façon à masquer entièrement l’ancien châssis à l’intérieur. L’isolation est assurée par la mise en place d’un joint compriband entre les deux dormants et une étanchéité par joint silicone.

La pose en rénovation permet d’améliorer l’isolation de vos ouvertures, en limitant les travaux à la rénovation de celles-ci. Il n’y a pas d’autres travaux de plâtrerie ou peinture à envisager. Ce système à toutefois l’inconvénient d’ajouter un châssis sur celui déjà présent et peut parfois réduire la surface vitrée de votre ouverture. Afin de limiter cette perte, vous pouvez envisager de déligner le cochonnet – butée positionnée sur le dormant- , au lieu de le compenser par un tassot.

La pose en tunnel

Les habitations en pierre bénéficient généralement de murs très épais. Pour ces anciennes bâtisses, les menuiseries sont très souvent installées dans l’épaisseur des ouvertures. On parle alors de pose en tunnel et dans ce cas, une fenêtre avec dormant standard est utilisée.

La pose en tunnel nécessite donc de fixer la fenêtre directement dans le tableau maçonné et à l’avantage d’être facile d’installation, puisque sans autres travaux. Toutefois ce système de pose est moins performant d’un point de vue d’isolation thermique, puisqu’elle ne permet pas de couper tous les ponts thermiques. Il faut également veiller à réaliser une bonne étanchéité pour éviter tout problème d’infiltration.

La pose en feuillure

Ce type de pose s’apparente à celle en tunnel, puisqu’elle est généralement utilisée pour la rénovation. La différence est caractérisée par une réservation dans la maçonnerie, afin d’accepter la menuiserie. Il se peut pour autant qu’il faille agrandir cette feuillure, dans la mesure où l’épaisseur des dormants actuels diffèrent de celle d’il y a quelques années.

La pose en feuillure permet d’optimiser le clair de vue et de bénéficier d’une bonne étanchéité, mais il peut être nécessaire de réaliser des travaux de maçonnerie additionnels.

Toutes nos gammes, Prima, Optima, Excelia et baie vitrée PVC sont configurables pour tous les types de poses. Retrouvez-les et configurer selon votre besoin en cliquant ici.

1 réflexion sur « Les différents types d’installation d’une fenêtre »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *